"/>

Le Point_ par Bruno Monier-Vinard, 27 septembre 2018

Le Point_ par Bruno Monier-Vinard, 27 septembre 2018

Spécial immobilier : ruée vers le haut de gamme

Spécial immobilier : ruée vers le haut de gamme

Brexit, fin de l’ISF et harmonisation fiscale des revenus du capital encouragent l’investissement dans l’immobilier de luxe français.

Un volume de ventes inédit, des stocks qui fondent comme neige au soleil... Tétanisé entre 2013 et 2015, le secteur de l’immobilier premium connaît un fort rebond de ses transactions au sein des plus belles adresses disséminées dans l’Hexagone. « Une telle fluidité, c’est du jamais-vu ! Toutes les planètes sont alignées et la météo est au beau fixe », se réjouit Charles-Marie Jottras, président du groupe Daniel Féau.
Dans cette foire d’empoigne, les vastes appartements familiaux des beaux quartiers de la capitale ou les jolies maisons avec jardin de l’Ouest parisien (Boulogne, Garches, Saint-Cloud, Ville-d’Avray, Vaucresson...) partent en moins d’un week-end et sans rabais. » La fin de l’ISF, l’harmonisation fiscale des revenus du capital avec les autres pays concurrents encouragent en effet de nombreux Français expatriés à Londres à miser sur notre parc immobilier haussmannien. « De bien meilleure qualité que les immeubles victoriens de Mayfair, aux petits escaliers et sans belle hauteur sous plafond », ajoute avec malice Charles-Marie Jottras.

Même son de cloche de la part d’Alexander Kraft, président directeur général de Sotheby’s International Realty France et Monaco : « Cet été, nos biens d’exception se sont vendus comme des petits pains sur tous nos marchés français. A l’image de ce magnifique château “Disney” situé dans la vallée de la Loire, entre Tours et Orléans, acheté environ 5 millions d’euros par de riches Américains. Ou de plusieurs hôtels particuliers parisiens qui ont été récemment cédés à plus de 10 millions d’euros. »

« Effet Macron ». D’après une récente étude de Lux-residence.com, la nouvelle politique Présidentielle inciterait plus d’un tiers des acquéreurs premium interrogés à passer à l’action. « Le regain des acquisitions s’explique en grande partie par cet effet Macron qui semble avoir désinhibé certaines fortunes françaises n’ayant plus peur d’investir de nouveau dans ce marché de niche du superluxe », analyse Roger Abecassis, aux manettes du groupe Consultants Immobilier. « Une part importante de notre clientèle cherche à miser sur Paris en vue d’un investissement ou d’un retour proche. Ses budgets sont importants. L’immobilier reste une valeur refuge et une source substantielle de revenus compte tenu du déficit foncier de la capitale. Un bien de qualité avec une belle adresse peut se vendre dès les premières visites au prix demandé et dans les meilleures conditions », indique Martial Michaux, directeur de l’agence Emile Garcin, dans le Marais

Ce dernier vient de conclure une transaction à plus de 3,5 millions d’euros dans le cadre historique de l’île Saint-Louis. « Au-delà de 3 millions d’euros, les acquéreurs ont généralement les avoirs en cash, mais préfèrent acheter de l’argent à 1,1 % sur vingt ans et garder leurs liquidités », souligne Alexis Caquet, du groupe Vaneau. « Cap-Ferret, le Pyla... dans les belles stations balnéaires du littoral atlantique, les acheteurs se décident rapidement. Les agréables villégiatures qui plafonnaient à 3 millions d’euros en 2015 s’envolent aujourd’hui jusqu’à 4 millions d’euros. A Biarritz, la moitié des résidences secondaires est mise en location pour réduire le coût des charges de fonctionnement », indique Thibault de Saint-Vincent, patron du groupe Barnes. « Les biens situés sur le front de mer, dont la valeur avait chuté sous le mandat présidentiel de François Hollande, trouvent désormais preneur au prix fort.

Valeur refuge. A Paris, le Brexit va apporter un supplément d’acquéreurs avec un pouvoir d’achat élevé qui ont besoin de se loger », relève Laurent Demeure, président du groupe Coldwell Banker pour l’Hexagone et la principauté monégasque. « Nous observons un retour des investisseurs majoritairement européens à Paris et sur la Côte d’Azur », confirme David Scheffler, patron France du groupe allemand Engel & Völkers. « Cannes, Saint-Tropez... Tous les feux sont au vert sous le soleil de la French Riviera , assure Heathcliff Zingraf, dirigeant du groupe Michaël Zingraf Christie’s International Real Estate. Nous observons une recrudescence de la clientèle d’Europe du Nord (Anglais, Allemands, Belges et citoyens des pays scandinaves...) qui joint l’utile à l’agréable. Elle s’offre une résidence secondaire synonyme de valeur refuge dont elle peut profiter, mais qu’elle peut aussi revendre le moment voulu, avec le bénéfice d’une potentielle plus-value. »
 
En savoir +

Sotheby's International Realty France & Monaco, votre spécialiste dans l'immobilier de luxe en France

VISITEZ SOTHEBY'S AUCTION HOUSE-SOTHEBY'S INTERNATIONAL REALTY

© 2015 by Sotheby's International Realty France - Monaco exploitée par Fortitude SARL (Monaco).
Sotheby's International Realty ® est une marque déposée licenciée à Sotheby's International Realty France - Monaco.
Chaque agence immobilière est une entreprise indépendante exploitée de façon autonome.

Mentions légales - Site mobile