Le Point du 9 juillet 2015

Le Point du 9 juillet 2015
Immobilier : les Anglais reviennent et les Chinois arrivent

Ça s' en va...et ça revient! Dopés par la reprise économique outre-Manche, un euro faible et une correction des prix immobiliers en France, les acquéreurs britanniques font un retour en force sur le marché des résidences secondaires dans l ' Hexagone. «Toujours au sommet du podium des acquéreurs étrangers, leurs achats ont grimpé de33 % en2014 et bondi de % sur les cinq premiers mois de l ' année», observe François Laforie, directeur général de BNP Paribas International Buyers. «Un client londonien a déboursé 2,4 millions d'euros pour un 6-pièces Avenue Foch, à Paris», indique Roger Abecassis, président de Consultants Immobilier. «LesAnglais retrouvent aussi le chemin des belles stations balnéaires comme Biarritz ou La Baule», ajoute
Alexander Kraft , PDG de Sotheby' s International Realty France et Monaco. Seul bémol à cette embellie , nos partenaires de la zone euro boudent toujours la France et le montant moyen des transactions des Anglais a reculé de 6% par rapport à 2013, selon l ' observatoire BNP Paribas.

Jusqu' ici quasi absents du marché de nos résidences secondaires, les ressortissants chinois y font une percée
remarquée. «Enquête d'investissements locatifs pérennes, des hommes d'affaires prospectent dans les beaux quartiers parisiens proches de l’Etoile», explique Charles-Marie Jottras, président de Daniel Féau. Son groupe a vendu à un business man basé à Hongkong un appartement de 200 mètres carrés avec terrasse au dernier étage d' un immeuble de l ' avenue Foch. «Symbole intemporel du luxe à la française, la Ville lumière attire
plus que jamais ce type de candidats fortunés», confirment d' autres acteurs comme Barnes et Coldwell Banker.
La Côte d'Azur n' est pas en reste. «Armés de budgets compris entre 5 et 2o millions d'euros, des acquéreurs chinois ciblent de vastes pied-à-terre sur la Croisette ou proches de Monaco», constate Sylvain Boichut, chez John Taylor. Tel ce Hongkongais qui vient d' acquérir, pour 4,8millions d' euros, une maison de vacances
et une villa mitoyenne pour y loger ses amis.

Ecrit par BRUNO MONIER-VINARD