​Explorimmo, / le Club Immo / Le Figaro

​Explorimmo, / le Club Immo / Le Figaro

du 9 septembre 2015

Ajustement des prix de 10 à 20 %, meilleures conditions d'acquisition, retour des Français dans le haut de gamme...Après des années de crise, Alexander Kraft se félicite du regain d'intérêt pour l'immobilier de prestige. Interview Olivier Marin.

Club Immo : Avec la baisse de prix, la relance de l'activité constatée dans l'immobilier de prestige au 1er trimestre, a-t-elle été confirmée cet été ?
Alexander Kraft. Absolument. Après l'accumulation de stocks de biens sur le marché ces trois dernières années, les prix sont aujourd'hui sous pression. Les ajustements de prix se sont réalisés plutôt de façon confidentielle. Or, aujourd'hui, ils le sont de manière officielle, c'est-à-dire dans les vitrines. L'ajustement est de l'ordre de 10 à 20 %, ce qui motive les acquéreurs qui reviennent sur le marché. De plus en plus de transactions sont réalisées avec des prix à la baisse que ce soit à Paris ou en province. La bonne nouvelle est que les Français sont de retour dans l'immobilier de prestige.

Comment évolue le marché parisien dans votre segment ?

C'est toujours le marché le plus réactif. Depuis le début de l'année, nous constatons une hausse de l'activité. Récemment nous avons vendu par exemple deux biens à plus de 7 millions d'euros dont un hôtel particulier dans le 16ème arrondissement, et deux autres à plus de 5 millions d'euros. En dépit du retour des Parisiens, les étrangers sont toujours présents. S'il y a moins de Russes et de Chinois, les Américains reviennent, attirés par les taux de change attractifs. Très récemment, nous avons encore vendu deux appartements dans le 16ème arrondissement à des Américains qui souhaitaient juste disposer pour leur famille d'un petit pied à terre dans la capitale.

Et le marché en province ? quels sont vos plus beaux biens à la vente ?

Les prix s'ajustent plus lentement qu'à Paris. Nous avons vendu plusieurs biens autour de 10 millions d'euros, d'autres sont en négociation autour de 20 millions. Par ailleurs, nous avons actuellement deux biens exceptionnels à la vente (reportages dans Propriétés de France NDLR). Il y a tout d'abord le hameau provençal de l'acteur Johnny Depp, qui été soigneusement restauré, avec la maison principale, un restaurant de village, une église, un petit garage. La propriété est vendue entièrement meublée avec même des effets personnels de la star de cinéma. Ce hameau de rêve est proposé pour un peu plus de 23 millions d'euros. L'autre bien d'exception est le château de la Croix des Gardes à Cannes, édifié en 1919 qui a donné son nom au quartier cannois. Il dispose de plus de 1200 mètres carrés habitables, entièrement rénové avec 10 hectares de terrain. Ce château de légende a notamment servi de décor au film d'Alfred Hitchcock « La main au collet « en 1955 avec Cary Grant et Grace Kelly. Il est proposé au-delà des 50 millions d'euros. C'est un bien unique avec une histoire et un charme fou. Nous avons actuellement plusieurs clients internationaux intéressés. Parmi les autres biens de stars ou atypiques, nous avons le ranch de Tom Cruise en vente dans le Colorado pour 59 millions de dollars ou encore la propriété de Michael Douglas à Majorque pour plus de 50 millions d'euros sans oublier un magnifique hôtel particulier situé sur l'avenue Foch pour 30 millions d'euros.

Vous êtes donc optimiste sur ce marché du haut de gamme ?

Oui car aujourd'hui, c'est vraiment un marché d'acquéreurs. Il y a beaucoup de choix. Et les prix sont en baisse. C'est le moment d'acheter d'autant que les Français peuvent bénéficier des conditions d'acquisitions favorables avec des taux très bas. Les biens de qualité ne manquent pas. Il faut en profiter.